Protéger son domicile contre les cambrioleurs

Connaissez-vous les points faibles de votre maison?

  • Les portes, fenêtres et porte de garage sont-elles inviolables?
  • Y a-t-il quoi que ce soit qui permette de monter sur votre balcon?
  • Votre maison est-elle entourée d’une clôture ou d’une haie?

L’illustration ci-dessous montre où se trouvent les points faibles et comment vous pouvez mieux vous protéger contre les intrusions.

Plus bas, vous trouverez nos conseils exhaustifs relatifs à la sécurité contre le cambriolage.

Pour consulter cette application, vous devez avoir la version 10 ou plus dans votre Internet Explorer.

zurück weiter

Fenêtres

Souvent, les cambrioleurs pénètrent dans les maisons par des endroits facilement atteignables, par ex. les fenêtres. Fermez toujours toutes les fenêtres et ne quittez pas la maison en laissant une fenêtre basculante entrouverte. Vous pouvez augmenter la résistance par des ferrements anti-effraction, ou, si vous achetez de nouvelles fenêtres, en choisir qui soient testées anti-effraction.

Points d’effraction de la maison

Les cambrioleurs se fraient un passage par tout point d’accès à leur portée – donc partout où ils peuvent commettre leur infraction facilement. Dans les nouveaux bâtiments ou en cas de rénovation, pensez à installer des portes testées anti-effraction. Le cas échéant, les portes déjà existantes peuvent être rééquipées, ou renforcées par des serrures supplémentaires.

Porte de balcon et de terrasse

Même si vous ne quittez la maison que pour peu de temps, fermez toujours les portes de balcon et de terrasse. Les cambrioleurs n’ont besoin que de quelques secondes pour se frayer un passage. Vous pouvez prendre des mesures anti-effraction pour augmenter la résistance des portes de balcon/terrasse.

Stores et volets roulants

Souvent, il est relativement facile de surmonter cet obstacle, simplement en repoussant les stores dans leurs rails vers le haut. Beaucoup de stores traditionnels ne présentent pas un dispositif anti-effraction suffisant. Ils constituent tout au plus une protection contre les regards et/ou les intempéries.

Lucarnes

Les lucarnes de toit aussi doivent être prises en compte dans un concept de sécurité.

Lumière

La lumière peut avoir un effet dissuasif sur les cambrioleurs. Vous devriez donc installer un éclairage adapté à la situation locale (montage résistant au sabotage).

Grilles de soupirail

Les grilles de soupirail peuvent être un point d’accès idéal à votre maison. Vous devriez donc les sécuriser pour qu’aucun intrus ne puisse les soulever.

Soupiraux

Les soupiraux aussi représentent souvent un point faible des maisons. Ils sont généralement peu sécurisés et situés à des endroits peu visibles. Sécurisez-les pour qu’on ne puisse pas soulever la grille.

Balcon

Attention à ce qu’il n’y ait pas de supports sur lesquels grimper, par ex. des échelles etc. Les cambrioleurs pourraient les utiliser pour atteindre les étages supérieurs. De manière générale, tous les endroits accessibles de l’extérieur devraient être sécurisés, également les fenêtres, portes-fenêtres etc. des étages supérieurs.

Garage

Les cambrioleurs pénètrent dans des garages pour y trouver la porte de communication avec l’intérieur de l’immeuble – ou pour voler des objets dans le garage. Sécurisez donc les portes de communication et aussi de la garage.

Aides à la grimpe (échelles, containers verts, tables, chaises etc.)

De manière générale, tous les endroits accessibles de l’extérieur devraient être sécurisés, même aux étages supérieurs (fenêtres, portes, portes de service, soupiraux, grilles de soupirail, conduits d’aération etc.), et même les accès qu’on peut atteindre en grimpant sur des objets (annexes, tables de jardin, chaises, espaliers, gouttières, containers verts etc.). Par ex., mettez les échelles sous clé ou assurez-vous qu’elles ne puissent être déplacées à mauvais escient.

Outils de jardin

Enfermez toujours les outils à l’écart. Les cambrioleurs s’en servent volontiers pour se forcer un accès à votre maison.

Vélo

Les vélos sont faciles à convertir en argent – cadenassez donc toujours votre vélo à un objet fixe, même dans le local à vélos.

Barrière et haies

A première vue, les barrières et buissons élevés semblent constituer un premier obstacle. Ils offrent pourtant aux cambrioleurs une protection contre les regards, pour pouvoir «travailler» sans être dérangés.

Boîte aux lettres

Une boîte aux lettres remplie signale que personne n’est à la maison. Demandez à vos voisins de vider la boîte pendant votre absence et/ou faites retenir votre courrier à la poste.

Voiture

Les cambrioleurs n’en veulent pas qu’à votre maison: des véhicules tels que voitures ou motos sont aussi un butin apprécié et sont souvent utilisés ensuite pour d’autres infractions.

Arborisation et protection contre les regards

S’ils sont tout proches de la maison, des arbres, haies ou barrières offrent aux cambrioleurs une cachette idéale ou peuvent même être utilisés pour grimper. Mieux vaut y renoncer.

Surfaces agricoles

Les plantations sur des surfaces agricoles toutes proches des maisons, par ex. champs de maïs etc., offrent aux cambrioleurs des possibilités idéales pour épier un bâtiment sans se faire repérer et s’éloigner vite et sans se faire voir après un cambriolage.

Nos conseils pour une meilleure protection contre le cambriolage

Verrouillez toujours les portes ainsi que les fenêtres et les portes de service.

Les cambrioleurs utilisent souvent des portes et des fenêtres non verrouillées pour entrer, même quand les habitants se trouvent, par exemple, au jardin.

Donnez des signes de présence. Des minuteries programmables permettent par exemple d’activer différentes sources de lumière à plusieurs étages.

Normalement, les cambrioleurs ne cherchent pas le contact avec les habitants. Quand ils supposent qu’il y a quelqu’un à l’intérieur, ils cessent généralement de s’intéresser à la maison ou à l’appartement.

Signalez à la police les personnes et véhicules suspects ainsi que d’autres impressions inhabituelles.

En général, les cambrioleurs viennent repérer votre environnement juste avant le cambriolage. Leur comportement à ce moment est particulier. Ils observent l’environnement depuis une voiture, sonnent aux portes des maisons et des appartements ou regardent ce que vous êtes en train de faire.

Fiez-vous à votre intuition et téléphonez-nous tout de suite au numéro 112/117.

Pas de billets sur la porte ou la boîte aux lettres pour indiquer où vous êtes (par exemple «On est chez le voisin»)

Ce genre de billet ne signale pas seulement au cambrioleur que vous n’êtes pas à la maison, mais donne aussi des indications importantes sur le temps dont il va pouvoir disposer.

Entretenez des contacts avec vos voisins, informez-les de vos absences et demandez-leur de vider votre boîte aux lettres pour vous

Une boîte aux lettres qui déborde indique au cambrioleur qu’il n’y a sans doute personne à la maison. Si vos voisins savent que vous êtes parti, ils pourront réagir si des personnes inconnues se faufilent autour de votre maison.

Que pouvez-vous encore faire?

A côté des mesures organisationnelles, il est recommandé d’examiner de plus près les possibilités de protection qu’offre la technique du bâtiment, car les fenêtres et portes traditionnelles n’offrent souvent qu’une protection limitée contre les effractions.

Nos spécialistes du conseil en sécurité vous aident volontiers à sécuriser votre logement contre les effractions.

Quel est le meilleur moment pour vérifier la sécurité de l’habitation?

La sécurité se planifie et se construit. Lorsqu’on intègre les mesures anti-effraction dès la phase de conception du bâtiment, on économise des frais supplémentaires et des travaux.

Lors de la construction ou de la transformation de votre logement, il est donc recommandé d’en parler avec votre architecte et/ou avec nos spécialistes le plus tôt possible. Nos spécialistes vous aident à mettre au point un concept de sécurité même quand il s’agit de protéger un bâtiment existant contre les intrusions. Profitez de nos connaissances.

Du conseil à la mise en œuvre

Vous prévoyez de construire ou transformer votre habitation et souhaitez en profiter pour améliorer sa sécurité? En agissant assez tôt et en planifiant les mesures de sécurité en même temps que les travaux, vous économiserez des frais supplémentaires!

Conseil

  • Vous définissez votre objectif de sécurité individuel avec l’aide d’experts indépendants. A ce stade, il ne s’agit pas définir des produits, mais surtout des besoins.
  • N’acceptez rien sous la pression. En cas de doute, demandez un deuxième avis.

Conception

  • En concertation avec des experts indépendants, votre architecte et le concepteur, vous définissez le dispositif anti-effraction spécifique, adapté à vos besoins (par ex. RC3 EN 1627 ss).
  • Veillez absolument à ce que ces normes soient correctement identifiées dans la description de l’ouvrage. Ne vous fiez pas à des engagements verbaux.

Mise en œuvre

  • Par expérience, nous vous recommandons de vérifier le produit avant l’installation. Les instructions de montage et les certificats permettent de confirmer que les normes anti-effraction exigées sont remplies.
  • En cas de doute, examinez la situation avec l’aide d’experts indépendants.